Walrus

DISQUAIRE - CAFÉ

34 TER
RUE DE DUNKERQUE
75010 Paris



Catégorie : Actualités Walrus

CONFINEMENT – JOUR 20 pour Caro – Jour 90 pour Julie

CONFINEMENT – JOUR 20 pour Caro – Jour 90 pour Julie

Aujourd’hui : I love New York par Julie.

New York est en passe de devenir le plus gros épicentre de la pandémie. On parle d’un hôpital de campagne en plein Central Park et d’une prévision de 82 000 morts pour les Etats-Unis (!!!) Avec un système de santé de merde et un président qui a supprimé le Obama Care à son arrivée (on peut dire ça sans entamer aucune polémique, je pense ?) De quoi flipper sérieusement. Tristesse immense.

Aujourd’hui, on envoie un million d’ondes positives (à défaut de pouvoir envoyer un million de masques…) et beaucoup d’amour pour New-York qui, avant d’être le cluster n°1 mondial du Covid 19, est, et sera toujours, l’épicentre de tous les artistes qu’on adore (une très, très grosse partie).

On a envie de se souvenir de ça, impuissants que nous sommes pour le reste. Power and love pour la grosse pomme qui a enfanté une liste tellement longue de musiciens et de groupes incroyables qu’on ne va même pas essayer d’en citer la moitié.

Pour être en pensées avec New-York, et parce qu’il n’y a pas que le Rock dans la vie, il y a le Hip Hop aussi. On se refait le super documentaire de Charlie Ahearn sur Jamel Shabazz « The street photographer » (désolée, je n’ai pas trouvé de lien). Ou à défaut, celui de Cheryl Dunn « Everybody Street” qui suit les plus célèbres photographes de rue de NY (dont Jamel Shabazz) https://archive.org/embed/everstreet.

Pour accompagner la lecture de l’indispensable « Back in the days » avec les plus beaux clichés 1980-1989 de Jamel sur la vague Hip Hop, une playlist maison avec tous mes morceaux de rap préférés https://urlz.fr/chwh (avant 1994 et certes il n’y a pas que du new-yorkais, mais presque).

Et pour les puristes, étonnant documentaire hollandais « Big Fun In The Big Town », datant de 1986, sur les débuts du Hip Hop à New York. On y voit notamment Grandmaster Flash, Run DMC et LL Cool J à peine sorti de l’adolescence et qui habite encore chez sa grand-mère 😀  https://youtu.be/-kSsqWNSQqs

A demain.

PS: une note joyeuse pour terminer et animer vos folles soirées de confinement, le Karaoké Rap du Walrus ! https://www.youtube.com/playlist… Autant le dire de suite, c’est inchantable!!

CONFINEMENT – Jour 19 pour Caro – Jour 89 pour Julie

CONFINEMENT – Jour 19 pour Caro – Jour 89 pour Julie.
 
Pfff, aujourd’hui moi Caro je réponds au challenge lancé par ma moitié walrussienne Julie, merci hein😜
Photo-erreur- de jeunesse donc, et pour moi aussi il s’agit d’errements capillaires !
 
Juillet 1998, j’ai 18 ans, fin de l’adolescence ingrate à venir heureusement. Même pas à cause d’un pari perdu mais par conviction perso, je passe 8h chez le coiffeur (décoloration à blanc + couleur particulière) avant de me retrouver avec cette tête de schtroumpf. Pire encore, imperméable aux affaires de foot je n ‘avais pas suivi : on me prend pour une méga fan de l’équipe de France, qui va bien sûr gagner la Coupe du Monde. Autant dire qu’on ne m’aura jamais autant parlé de football que pendant cet été, pffff n°1.
Août ensuite, je pars pour les 15 jours annuels en famille dans les Vosges. Ma grand-mère tarde à la gare, ce n’est pas son habitude. Elle me racontera plus tard qu’elle avait reconnu une de ses amies sur le quai, et ayant découvert sa petite-fille bleue descendre du train,elle avait attendu que la gare se vide de toute connaissance… Pffff n°2
La semaine suivante, grande randonnée en tribu, et déjeuner dans une ferme-auberge. Et là, au moment de passer commande, mon oncle tout à fait sérieux dit à l’adresse de la serveuse: « et la correspondante anglaise, que voudra-t-telle manger »? Pffff n°3
 
Ce qui est chouette avec les cheveux, c’est que rien n’est définitif, et d’ailleurs avec cette idée en tête, je viens de me couper moi-même les cheveux au carré (très court).
 
PS: il n’existe que 3 photos argentiques de moi en cheveux bleus, et une en ligne désormais. Je vérifierais donc que Google et FB effacent bien les données persos sur demande, une fois le confinement terminé !

CONFINEMENT – Jour 18 pour Caro – Jour 88 pour Julie.

CONFINEMENT – Jour 18 pour Caro – Jour 88 pour Julie.
 
Aujourd’hui : Too much class et « Défi relevé » par Julie
 
Je fais une pause dans les recettes de cuisine et autres tutos, car j’ai été mise au défi par Vink Vray en personne (un cousin éloigné de Link). Je poste donc cette photo de ma « jeunesse » puisque c’est le défi. C’est aussi pour faire plaisir à mon ami David Korn qui se retient de dire à tout le monde « T’étais moche ». Vas-y mon poto fais-toi plaisir 🙂
 
Quand même, je veux poser cette question : « mes amis où allons-nous ? ». Si à 15 jours de confinement, on en est déjà aux photos de jeunesse. Qu’en sera t’il dans 5 semaines? Dans tous les cas, je ne jouerai pas!
 
Sachez que j’assume pleinement les nombreux égarements capillaires que je me suis fait subir à moi-même entre 1985 à 1990 – pleinement –
Vous noterez le mix total look eighties (Too much Vivelle Dop) + surcharge pondérale faciale (Too much chocobons) + tête d’avoir 12 ans (en vrai 15). Genre « une dure, une vraie, une tatouée ». Houla si je me croise dans la rue, j’ai peur !
 
Une photo qu’on pourrait également sous-titrer « Parce que la vieillesse n’est pas qu’une déchéance ».
A demain.
 
PS : Ca fait 2 photos de moi en 5 jours, ça fait beaucoup pour quelqu’un qui n’est normalement pas sur Facebook (en dehors du Walrus, j’entends). A situation « exceptionnelle », remède exceptionnel, mais n’y revenez pas 😉
 
PS 2: Ma « Walrus complice » Caroline, ne pouvant « Liker » puisqu’elle non plus n’a pas de profil FB, je la mets directement au défi via ce post. Il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que moi qui me ridiculise 😀
 
PS 3: poisson d’avril, c’est pas moi, c’est ma grande soeur 😀
Julie DAVID

CONFINEMENT – JOUR 17 POUR CARO, JOUR 87 POUR JULIE

CONFINEMENT – JOUR 17 POUR CARO, JOUR 87 POUR JULIE

Aujourd’hui, moi Caro je vous fais vous sentir un peu au Walrus, grâce à Michka Assayas et la redif’ d’un Very Good Trip sur France Inter spécial Alan Vega & Suicide.

Ce qu’il y a de bien avec le confinement, c’est que ça bouscule nos habitudes. Par exemple pour moi, France Inter est une sorte d’horloge radiophonique à domicile. Je connais les programmes par coeur, et je sais qu’à tel moment de telle émission, IL FAUT VRAIMENT QUE JE FILE !
Mais là depuis deux semaines ce ne sont que des surprises, tout est diffusé n’importe comment, un peu le même bordel que le changement des lignes de bus à Paris en avril dernier, vous voyez?
Et donc hier soir, j’écoute distraitement la radio vers 21h, désoeuvrée maintenant que j’ai vu les 40 épisodes des 4 saisons du Bureau des Légendes, ha ha. Et je tombe sur la rediffusion du feuilleton musical dédié à Alan Vega.
Donc si vous bossez sur votre ordi et que le Walrus vous manque, une idée: écoutez donc les épisodes (54 mn chacun) en replay, ne manquera plus que le café Illy !😏
https://www.franceinter.fr/…/ve…/very-good-trip-30-mars-2020

Des bises, portez-vous bien s’il vous plaît.

CONFINEMENT – JOUR 16 pour Caro – Jour 86 pour Julie.

CONFINEMENT – JOUR 16 pour Caro – Jour 86 pour Julie.

Aujourd’hui : Samouraï par Julie.

Normalement, j’avais prévu de tenter de vous faire rire en relevant le « fameux défi » avec une photo haute en couleur, mais non.

Le Walrus, comme tout le monde, n’a pas le cœur à déconner aujourd’hui. Nous retenons notre souffle et nous l’envoyons tout entier pour soutenir celui de Christophe.

A demain.

CONFINEMENT- JOUR 15 POUR CARO, JOUR 85 POUR JULIE

CONFINEMENT- JOUR 15 POUR CARO, JOUR 85 POUR JULIE

Avant-hier vendredi 27/03, nous aurions dû nous réunir au Walrus pour écouter les lectures de toute la team d’ Ecoutons Nos Pochettes. Gilles de Kerdrel, ce n’est que partie remise !

Bonne nouvelle, les chroniques sont en ligne et désormais en podcast, il y en a des nouvelles, et ça s’écoute aussi bien sur son lit/ dans son canapé ou dans son bain, en solo ou accompagné.
Si le choix du disque ne vous parle pas, assurément les émotions et souvenirs liés vous seront familiers, et la voix des lecteurs vous transportera dans vos souvenirs.

En voici une pour exemple, et à vos stylos: envoyez vos propres chroniques sur la page d’Ecoutons nos Pochettes, et si elle est retenue vous pourrez boire un coup à l’oeil lors de la prochaine session au Walrus!

Des bises, portez-vous bien, et bonne écoute.

CONFINEMENT – Jour 14 pour Caro – Jour 84 pour Julie

CONFINEMENT – Jour 14 pour Caro – Jour 84 pour Julie

Aujourd’hui : les Reines du shopping, avec Julie.

Le thème du jour (du mois…) vous l’aurez deviné, c’est « Stylé.e avec un masque de protection ».

Pour ce faire j’ai choisi un petit Vichy – Intemporel et indémodable – Il ira avec toutes les tenues et se mariera merveilleusement avec le teint éclatant du confiné. Rubans roses pour accessoiriser et pour un total look B.B/Saint-Tropez.

Je n’en rajoute pas (la photo parle d’elle même) et avec plus de sérieux (c’est réalisé par le CHU de Grenoble.) voilà pour celles/ceux qui ne l’ont pas encore, le lien pour se fabriquer un masque de protection :
https://www.hospitalia.fr/attachment/1878139/

Envoyez-nous vos photos et on demandera à Cristina C. qui est la Reine/Roi du shopping « Stylé.e avec un masque de protection ».

A demain.

PS: bien sûr, le ridicule ne tue pas, le Covid-19 si. Take care les amis <3

CONFINEMENT- JOUR 13 POUR CARO, JOUR 83 POUR JULIE

CONFINEMENT- JOUR 13 POUR CARO, JOUR 83 POUR JULIE

Docteur Lapsus, ce vendredi la recette des cookies de Caro ! Tellement simple que je les prépare souvent vers minuit, après la fermeture du Walrus. Comptez 20 mn en tout sans le temps de repos, non obligatoire.

Pour 20 cookies (selon ma propre cuillère à glace, pour la forme « morse » je ne sais pas, hi hi), vous aurez besoin de :
280g de farine T65
150g de sucre
150g de moitié beurre/ margarine (pour qu’ils ne sablent pas), 180 g pour les gourmands.
1 oeuf
1,5 tsp (teaspoon) de maïzena
1 tsp de levure chimique
1/2 tsp de sel
4 gouttes d’extrait de vanille
200 g de pépites de chocolat (ou sinon, des carrés de chocolat coupés en 4 ça marche aussi).

REALISATION DE LA PÂTE A COOKIES
Faites fondre dans une casserole beurre+ margarine, puis hors du feu versez le sucre (fera baisser la température), 4 gouttes d’extrait de vanille, puis l’oeuf battu qui ne doit pas cuire à cette étape.
Dans un grand récipient, versez farine+ maïzena+ sel+ levure, versez ensuite le contenu de la casserole. Mélangez, laissez un peu refroidir si vous ne voulez pas que vos pépites fondent, ajoutez le chocolat.
Puis hop, au frais pour une heure/ la nuit, la pâte sera plus savoureuse.

CUISSON
Préchauffez le four à 190°
Formez avec la fameuse cuillère à glace (celle avec la pince sur le manche) des boules que vous déposez sur une plaque à pâtisserie. Ecrasez légèrement les boules, enfournez à mi-hauteur pour 11 minutes. Sortez les cookies, qui n’auront pas l’air assez cuits, mais si si, sortez-les maintenant, ils finiront de cuire à l’extérieur, le secret du moelleux ! Déposez-les ensuite idéalement sur une grille, pour que le dessous ne durcisse pas.
Ils se gardent sans problème quelques jours dans une boîte en métal, si vous n’en mangez pas trop d’un coup!

PS: en confinement je m’entraîne à la pâtisserie, qui demande beaucoup de rigueur: respect des proportions, des temps de cuisson…Un vrai combat contre l’impatience et les compromis, sinon le résultat n’est pas là ! Grâce notamment à ce livre découvert aux Les Arlots : pour chaque ingrédient de départ (fraise, poire, chocolat..), 1 recette palace pour niveau compétition, et 2 recettes bistrot plus accessibles. Et comme j’ai du temps en ce moment😋

Bon appétit à tous, et n’oubliez pas de faire un peu d’exercice physique.

CONFINEMENT – JOUR 12 pour Caro – JOUR 82 pour Julie.

CONFINEMENT – JOUR 12 pour Caro – JOUR 82 pour Julie.

Aujourd’hui : Get rhythm when you get the blues par Julie (et Johnny <3).

Une petite histoire du jour où j’ai vu Johnny Cash (en concert). Parce que, revoir Pigalle bientot <3 et surtout revoir les copains vite <3 <3 <3 .Pour combattre la tristesse toujours, se souvenir des belles choses.

1994 – Pigalle est encore un peu Pigalle. Les bars à cocktails n’ont pas encore remplacé ceux des entraîneuses. Les travelos qui bossent rue Germain Pilon me saluent lorsque je sors de chez moi. « Ça va chérie ? » – « ben oui ça va, merci madame et bonne journée « . Les petites vielles, danseuses retraitées du Moulin Rouge s’invectivent en terrasse – « alors Claudine, encore en train de picoler ? ».

Ce soir, l’événement est à l’Elysée Montmartre. Johnny Cash y donne un concert à guichet fermé. 170 francs la place, mais tout est vendu. Archi complet.

J’ai rendez-vous à proximité avec Antoine F, Tony T et Pascal F. Ils ont leurs places. Moi pas. Pfffffff. Pas certaine d’avoir l’occasion de le revoir sur scène avant longtemps (et de fait…). Antoine me tend une pochette billetterie de la Fnac
– «tiens, la vendeuse a foiré la première contremarque. Elle n’est pas complète, mais ça peut marcher».

C’est le temps des premières centrales de billets de spectacle. Ca fait râler les rockeurs qu’il n’y ait plus la tête de leurs idoles sur les places de concert, on ne peut plus les collectionner… Des fois, ça tient à peu de choses.

J’examine la contremarque, dubitative. Effectivement le talon est là, non imprimé. En 1994 il n’y a pas encore les douchettes informatiques pour vérifier.

Antoine m’encourage
– «vas-y tente ! Allez, à tout de suite» et de disparaître avec Tony et Pascal dans le grand escalier de l’Elysée.

Je ne me démonte pas. Je présente « ma place » au vigile
– « ah non mademoiselle, vous ne pouvez pas rentrer avec ça. Il en manque un bout»

Je feins l’indignation
– « ah oui, mais non, à la Fnac, c’est ce qu’ils m’ont donné alors c’est déguelasse… et gniagniagnia et gniagniagnia ».

Le type me scrute.

Avec sa tête de gros costaud. Avec ma tête d’avoir 12 ans.
… mon cœur s’arrête 3 secondes.

– « Allez, c’est bon vous pouvez passer »
😁😁😁

A demain.

Pour les révisions: sur Pigalle, voir le super documentaire de David Dufresne https://www.arte.tv/…/le-pigalle-une-histoire-populaire-de…/

Pour Johnny Cash, compte tenu de la situation, c’est le moment de revoir « Le chant du cygne » épisode 7 saison 3 de Columbo – Indispensable – Bien entendu le Walrus ne donne pas de lien de streaming illégal parce que c’est mal (ocinestreaming (point com)). « Walk the Line » en ce moment sur Arte et déjà en replay le concert à la prison de Nashville https://www.arte.tv/…/0868…/johnny-cash-behind-prison-walls/ . De quoi s’occuper !

CONFINEMENT- JOUR 11 POUR CARO, JOUR 81 POUR JULIE.

CONFINEMENT- JOUR 11 POUR CARO, JOUR 81 POUR JULIE.

Nos copains-voisins de la Médiathèque Françoise Sagan recommandent fort aimablement nos karaokes, nous ne pouvons que confirmer bien sûr.

Scène éclairée + 2 micros + un écran + un vidéoprojecteur peuvent aisément se résumer à n’importe quel écran + une voix forte à domicile.

Ce soir, demain soir ou un samedi soir si vous maintenez tant bien que mal un rythme hebdomadaire, pour petits et grands…Nos playlists sont constituées de titres chantés par l’interprète original ET sous-titrés, pour que même les casseroles se sentent à l’aise, parole de Walrus ! (Catherine Julesetmoi)
Existent déjà : Prendre le large/ Animaux/ Prénoms/ Rap R’nb/ Chanson française/ Duos/ Comédies musicales/ Disco et même Noël si le confinement durait, ha ha 😝

D’ailleurs, un karaoke « Rainbow » était prévu début avril, nous le reportons à la réouverture prochaine du Walrus. Vous pouvez contribuer en nous indiquant en commentaire quel titre incluant une couleur vous voudriez voir apparaître. La liste en cours est là : https://www.youtube.com/watch…

A vos méninges, ça vous changera les idées.

A demain, et gaffe à vous.

LA NEWSLETTER DU WALRUS
Pour recevoir dans votre boite mail la liste de nos événements, concerts, karaokés, brocantes, ventes, blind-test... bref pour tout savoir du Walrus.
En vous abonnant à la newsletter du WALRUS vous consentez à recevoir celle-ci et acceptez notre Politique de protection des données personnelles, consultable sur notre site.