CONFINEMENT- JOUR 5 POUR CARO – JOUR 75 POUR JULIE

CONFINEMENT- JOUR 5 POUR CARO – JOUR 75 POUR JULIE

Aujourd’hui, recette du gâteau à la carotte, qui combine plusieurs vertus.

1. Rend aimable. Eh bien oui, des carottes dedans, majoritaires ! De quoi tenir en société réduite et confinée…
2.Se mange n’importe quand. Trop tard pour le goûter du jour (put#@& de bande passante), mais marche aussi pour le dessert/ le petit dej’/ quand on veut.
3. Les petits feront d’abord le nez dessus : » beurk, des carottes dans un gâteau, ça va pas la tête? ». Réfléchissez-y à deux fois avant d’insister, il y en aurait moins pour vous.
4. Avec des sorties courses réduites et contrôlées, il va bien falloir utiliser ce qu’il vous reste dans le frigo.
5. D’une certaine façon, c’est équilibré et vitaminé !

Convaincu.e.s? C’est parti !

Préchauffez le four sur th. 8/240 °C.
Pelez, puis râpez finement 250 grammes de carottes. Faites fondre 125 grammes de beurre. Fouettez 2 œufs en omelette, puis ajoutez les carottes râpées et 100-125 grammes poudre de noisettes (ou amandes, ou 50 grammes de maïzena si allergies), puis le beurre fondu, 100 grammes de sucre roux, 50 grammes de farine, un sachet de levure tamisée, une cuiller à café de cannelle et 1 pincée de sel.
Beurrez et farinez légèrement un moule à manqué, ou celui que vous avez dans votre placard. Garnissez-le de pâte et glissez-le dans le four. Laissez cuire 20 à 30 mn.
Lorsque le gâteau est cuit, patientez 5 mn avant de le démouler, ça brûle.

Pour une dégustation en famille, dégustez-le garni de confiture d’oranges. En duo, rajoutez avant cuisson un peu de gingembre, ça rapproche et c’est trop tard pour le maintien des distances de sécurité, non?🥰

Si vous personnalisez la recette, je suis preneuse de vos commentaires 😉Alain, maintenant tu peux t’y mettre au lieu de réclamer sans cesse (Frederic Snaider).

En bonus, une chanson de Thomas Fersen pour orchestrer la réalisation du gâteau.