BRIAN ENO REFLECTION

BRIAN ENO / REFLECTION + MP3

31,35 

BRIAN ENO / REFLECTION : «Reflection est l’œuvre la plus récente d’une longue série. Elle a commencé (concernant les sorties) avec Discreet Music en 1975 (ou a-t-elle commencé avec le premier album de Fripp et Eno en 1973? Ou a-t-elle commencé avec la première pièce originale de musique que j’aie créée, à l’Ipswich Art Schoolen 1965 –des enregistrements d’abat-jour métallique ralentis de moitié et d’un quart de vitesse, tous superposés?).»

«Reflection est appelé ainsi parce que je trouve qu’il me permet de me souvenir. Il me fait vraiment réfléchir à des choses. On dirait qu’il crée un espace psychologique qui encourage une conversation interne. Et des extérieures aussi en fait- les gens semblent l’apprécier comme fond pour leurs conversations. Quand je crée une pièce comme celle-ci, je passe la plupart de mon temps à l’écouter pendant de longues périodes – parfois pendant plusieurs jours entiers – en observant ce qu’elle suscite dans des situations différentes, voyant comme elle me fait me sentir. Je fais mes observations et ensuite je modifie légèrement les règles.»

Peut-être qu’on peut diviser les artistes en deux catégories: fermiers et cowboys. Les fermiers s’installent sur un lopin de terre et la cultive soigneusement, lui trouvant de plus en plus de valeur. Les cowboys cherchent de nouveaux endroits et sont enthousiasmés par le pur fait de découvrir et la liberté d’être quelque part que peu de personne sont vu auparavant. Avant je pensais que j’étais psychologiquement plus cowboy que fermier… mais le fait que la série à laquelle cette pièce appartient dure maintenant depuis plus de 4 décennies m’a fait penser qu’il y a un peu du fermier en moi.» BRIAN ENO

Support : Tags : , , ,

Description

BRIAN ENO / REFLECTION: «Reflection est l’œuvre la plus récente d’une longue série. Elle a commencé (concernant les sorties) avec Discreet Music en 1975 (ou a-t-elle commencé avec le premier album de Fripp et Eno en 1973? Ou a-t-elle commencé avec la première pièce originale de musique que j’aie créée, à l’Ipswich Art Schoolen 1965 –des enregistrements d’abat-jour métallique ralentis de moitié et d’un quart de vitesse, tous superposés?).»

«Reflection est appelé ainsi parce que je trouve qu’il me permet de me souvenir. Il me fait vraiment réfléchir à des choses. On dirait qu’il crée un espace psychologique qui encourage une conversation interne. Et des extérieures aussi en fait- les gens semblent l’apprécier comme fond pour leurs conversations. Quand je crée une pièce comme celle-ci, je passe la plupart de mon temps à l’écouter pendant de longues périodes – parfois pendant plusieurs jours entiers – en observant ce qu’elle suscite dans des situations différentes, voyant comme elle me fait me sentir. Je fais mes observations et ensuite je modifie légèrement les règles.»

Peut-être qu’on peut diviser les artistes en deux catégories: fermiers et cowboys. Les fermiers s’installent sur un lopin de terre et la cultive soigneusement, lui trouvant de plus en plus de valeur. Les cowboys cherchent de nouveaux endroits et sont enthousiasmés par le pur fait de découvrir et la liberté d’être quelque part que peu de personne sont vu auparavant. Avant je pensais que j’étais psychologiquement plus cowboy que fermier… mais le fait que la série à laquelle cette pièce appartient dure maintenant depuis plus de 4 décennies m’a fait penser qu’il y a un peu du fermier en moi.» BRIAN ENO

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “BRIAN ENO / REFLECTION + MP3”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *