matt elliott drinking songs

MATT ELLIOTT / FAILING SONGS

24,90 

MATT ELLIOTT / DRINKING SONGS : après 8 albums publiés sous le nom « The Third Eye Foundation » par Domino rcds (Franz Ferdinand, The Kills, Pavement …), Matt Elliott vit et travaille en France et a choisi Ici d’ailleurs pour sortir « Drinking Songs ».  Cet album confirme son évolution vers une folk tourmentée, qui doit autant à ses racines électroniques qu’à son goût pour la musique slave et d’Europe de l’Est.

Sa collaboration avec Ici D’ailleurs a commencé en 1999 quand il a remixé « La dispute » de Yann Tiersen sur l’échantillonneur de l’étiquette. Cette chanson ouvre également son album de remix, « I poopoo on your juju » (Domino).

Matt est une figure historique de la musique électronique. Originaire de Bristol, au Royaume-Uni, il a débuté sa carrière avec, entre autres, le projet «Flying Saucer Attack» et AMP. Il a créé avec The Third Eye Foundation un style électronique personnel, très sombre et organique.

Aujourd’hui, il traduit les atmosphères obscures et oppressives de ses anciennes oeuvres. « Drinking Songs » met l’accent sur les voix lointaines et les ambitions éthérées. Les guitares et les claviers deviennent plus doux, presque affectueux, parfois submergés par les battements de batterie et de basse qui portent la chanson vers le haut. Les chœurs et les échos donnent une dimension presque mystique à l’album. Toutes ces chansons gardent le public fasciné.

Matt Elliott a un véritable don pour transporter l’auditeur vers des mondes parallèles, pour faire appel aux souvenirs et à l’imagination. Sa musique inonde la pièce et crée une atmosphère insistante et hypnotique, à la fois lascive et violente.

Cet album invite à l’introspection, sans jamais pour autant choisir de solutions de facilité. Avec « Drinking Songs », Matt Elliott offre une merveille de sensibilité, un moment précieux de lucidité et de perspicacité. Un instant alchimique.

Support :

Description

MATT ELLIOTT / DRINKING SONGS : après 8 albums publiés sous le nom « The Third Eye Foundation » par Domino rcds (Franz Ferdinand, The Kills, Pavement …), Matt Elliott vit et travaille en France et a choisi Ici d’ailleurs pour sortir « Drinking Songs ».  Cet album confirme son évolution vers une folk tourmentée, qui doit autant à ses racines électroniques qu’à son goût pour la musique slave et d’Europe de l’Est.

Sa collaboration avec Ici D’ailleurs a commencé en 1999 quand il a remixé « La dispute » de Yann Tiersen sur l’échantillonneur de l’étiquette. Cette chanson ouvre également son album de remix, « I poopoo on your juju » (Domino).

Matt est une figure historique de la musique électronique. Originaire de Bristol, au Royaume-Uni, il a débuté sa carrière avec, entre autres, le projet «Flying Saucer Attack» et AMP. Il a créé avec The Third Eye Foundation un style électronique personnel, très sombre et organique.

Aujourd’hui, il traduit les atmosphères obscures et oppressives de ses anciennes oeuvres. « Drinking Songs » met l’accent sur les voix lointaines et les ambitions éthérées. Les guitares et les claviers deviennent plus doux, presque affectueux, parfois submergés par les battements de batterie et de basse qui portent la chanson vers le haut. Les chœurs et les échos donnent une dimension presque mystique à l’album. Toutes ces chansons gardent le public fasciné.

Matt Elliott a un véritable don pour transporter l’auditeur vers des mondes parallèles, pour faire appel aux souvenirs et à l’imagination. Sa musique inonde la pièce et crée une atmosphère insistante et hypnotique, à la fois lascive et violente.

Cet album invite à l’introspection, sans jamais pour autant choisir de solutions de facilité. Avec « Drinking Songs », Matt Elliott offre une merveille de sensibilité, un moment précieux de lucidité et de perspicacité. Un instant alchimique.